Montres Connectées: Un marché en perte de vitesse

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Compagnons du Smartphone, la montre connectée s’est rapidement inscrite comme la pièce numérique manquante de la digitalisation. Dorénavant, ce marché est en train de s’essouffler petit à petit selon certains analystes.

En effet, certains d’entre eux observent que l’euphorie présente au début autour de ces nouveaux gadgets connectés n’est plus à son apogée. Malgré des montres de plus en plus performantes et innovantes, il reste difficile aujourd’hui de créer de nouveaux besoins et de nouveaux usages afin de satisfaire ces nouveaux « consom’acteurs ». Et le marché de montres connectées l’apprend à ses dépens.

Et c’est les ventes mondiales de Smartwatchs qui montrent ce premier recul en trois ans. D’après leurs chiffres, il se serait vendus 3,5 millions de montres connectées au cours du deuxième trimestre de l’année, soit une baisse de 32% par rapport à l’année précédente. Cette chute s’explique par la baisse considérable des ventes d’Apple qui n’aurait vendu que 1,6 million d’unités sur l’année, soit 55% de moins que l’année dernière. Une conséquence lourde pour ce marché étant donné que la marque à la Pomme possède 47 % de part de marché.

Cependant, il ne faut pas être pessimiste. D’ailleurs beaucoup d’analystes révèlent que cette baisse peut aussi s’expliquer par le fait que les consommateurs attendent des prochains modèles plus pratiques et utiles. Certains même attendent que les leaders de l’horlogerie traditionnelle proposent aussi de nouvelles montres connectées au design plus citadin comme Hermès avait déjà pu proposer.

Un analyste de chez IDC a expliqué que : « Depuis début 2016, les consommateurs attendent pour acheter une montre connectée d’avoir de nouveaux appareils […], il est raisonnable d’espérer qu’à partir de là, le marché progresse ». C’est tout le mal que l’on souhaite au marché de la montre connectée.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »