Linkedin entre les mains de Microsoft.

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Avec plus de 433 millions d’utilisateurs inscrits, Linkedin, le réseau social professionnel, est en passe de connaître un rachat par la marque américaine Microsoft pour un montant de 26,2 milliards $.

En effet, le Directeur Général de Microsoft, Satya Nadella, a annoncé il y a quelques jours l’entrée en négociations exclusives de l’acquisition la plus importante depuis son arrivée, ce qui a créé un véritable séisme pour le monde de la technologie. La firme de Redmond offre au réseau professionnel un argument de poids : 196 $ par action, soit une transaction totale de 26,2 milliards $ (23,3 milliards d’€). Une prime de 49% par rapport au cours de l’action vendredi dernier. Il s’agit donc de la plus grosse opération menée par Microsoft loin devant le rachat de Skype pour 8,5 milliards €. Une opération qui devrait être finalisée avant la fin de l’année 2016. En revanche, aucun changement n’est prévu pour Linkedin qui restera « indépendante » et qui gardera Jeff Weiner au poste de CEO du réseau social.

Cependant, hormis les questions de bases, beaucoup se demandent ce que va faire Microsoft de Linkedin. Plusieurs réponses répondent à cela. En effet, Microsoft va, grâce à l’acquisition, mettre la main sur une base de données ultra-qualifiée de 433 millions de membres très actifs avec 105 millions d’utilisateurs actifs par mois. Une mine d’or pour cibler les responsables informatiques et pousser les solutions Microsoft (exchange, Yammer, Lync, Skype…).

Nadella souhaite également s’appuyer sur Linkedin pour évoluer de « la vente à la vente via le réseau social ». L’éditeur veut utiliser le graph du réseau social comme un outil dédié à la vente au sein de son offre CRM, Dynamics. Les clients pourront ainsi avoir un profil des acheteurs, leurs expériences professionnelles, cela sera un bon moyen de concurrencer un peu plus Salesforce (éditeur de logiciels et solutions en gestion de la relation client). De plus, le rachat fait tout de même peur à certains, qui voient dans ce changement, un manque concernant la sécurité des données personnelles. En effet, même si « l’indépendance » du réseau social professionnel est promise, certains utilisateurs craignent que les données basculent chez Microsoft avec un traitement marketing plus poussé. Il est vrai qu’avec une telle base de données, la tentation est grande de mener des politiques Big Data pour en extraire des données hautement qualifiées, des tendances, des envies, etc.

Au niveau des utilisateurs, certains sont prêts à fermer leur compte Linkedin afin de ne pas être associé à la firme de Redmond. D’autres, utilisent l’humour pour montrer leur mécontentement, comme par exemple sur Twitter. « Faut voir le bon côté des choses. Tu rédiges ta lettre de démission sous Word et ton profil Linkedin annonce que tu pars »

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »