Area 120 : l’incubateur de Google

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

«Nous voulons que nos employés, en plus de leurs projets habituels, puissent consacrer 20 % de leur temps à travailler sur quelque chose qu’ils pensent bénéfique au développement de Google», c’est la vision que défend le géant du Web depuis des années. Et la solution est vite trouvée par Google qui  crée en interne, son incubateur.

Il est difficile aujourd’hui de retenir les employés les plus talentueux, même lorsque l’on s’appelle Google. Disposant d’un très solide modèle économique, l’entreprise Américaine souhaite rester en plein développement concernant ses innovations de projets. Quoi de mieux alors que de combiner développement des innovations et des services en conservant ses meilleurs éléments. C’est l’essence même du projet Area 120, l’incubateur à start-up homemade.

Inutile de tenter d’intégrer cet incubateur, Google dédie ce projet uniquement à ses employés aux esprits les plus vifs. Rien de nouveau pour la firme de Mountain View qui privilégie les projets personnels de ses employés. Une souplesse qui profite à Google car  c’est grâce à tout ce temps libre accordé à ses employés, que serait né Google News ou même Gmail.

Area 120 serait donc un moyen d’aller encore plus loin dans la démarche pour conserver les esprits brillants au sein du Campus. Même si l’idée reste en interne, rien n’est simple pour autant. Le projet doit proposer une idée innovante, un business plan et un calendrier de développement pour pouvoir le présenter devant un jury composé de Don Harrison et Bradley Horowitz, deux piliers de chez Google et Responsable de l’incubateur Area 120. Si le projet est validé, Google fournira les moyens et permettra à ses salariés de consacrer 100% de leur temps pendant plusieurs mois sur leur start-up, le tout sans perte de salaire ! En cas d’échec, elles pourront réintégrer leur emploi d’origine. De quoi donner envie de refaire le monde à n’importe quel esprit.

C’est une création bien réfléchie par Google. En effet, Area 120 est une excellente façon de lui assurer une croissance dans l’avenir et de renforcer son capital au fur et à mesure grâce à la prise de parts d’entrée dans les start-up naissante. L’incubateur permettra aussi à Google de maintenir ses plus beaux talents et d’éviter les fuites comme le départ récent de Kevin Systrom, co-fondateur de l’application Instagram qui a vite basculé dans les mains de son concurrent Facebook. Des départs qui font mal à la Sphère Google mais qui ne comptent pas l’empêcher de perdurer.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »