De plus en plus d’adeptes du Cloud dans le Monde

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

L’institut d’études GfK a publié les résultats de son enquête sur l’importance du Cloud aux yeux des utilisateurs dans 22 pays pour connaitre dans quelle mesure ils étaient d’accord avec la déclaration « Il est pour moi indispensable d’accéder ou de stocker mes photos, mes documents, ma musique et mes autres contenus dans le Cloud ». On y apprend que près d’un tiers (31%) des sondés sont d’accord avec cette affirmation, 13% étant entièrement d’accord et 18% nettement en désaccord.

Cette tendance est surtout observée dans les pays d’Amérique latine comme le Mexique (49% des sondés jugent le Cloud indispensable), le Brésil (44%) ou l’Argentine (36%), tandis que l’Europe est assez partagée. Si l’Allemagne (50% des sondés ne sont pas d’accord avec le fait que le Cloud soit indispensable), la Suède (34%) ou la Belgique (33%) sont plutôt réticents, l’Italie (28% l’estiment indispensable) et l’Espagne (25%), voire la Turquie (43%) et la Russie (37%) en sont assez partisans.

La position française est quant à elle plutôt nuancée puisque 22% des sondés trouvent que le Cloud est indispensable quand 27% ne partagent pas cet avis. Des chiffres assez faibles pour l’un comme pour l’autre position qui traduit un manque de connaissance du grand public sur le Cloud.

Le Canada (39% ne sont pas d’accord avec l’affirmation de GfK) et l’Australie (37%) et à l’inverse la Chine (40% sont d’accord) sont trois autres pays avec un avis bien tranchés sur le sujet.

Frédérique Bonhomme de GfK indique : « Il est intéressant de noter que la plupart des pays qui ne considèrent pas le Cloud comme indispensable sont ceux qui ont adopté Internet au tout début. Les marchés qui sont passés à Internet tardivement ont tendance à être davantage orientés « mobile » et ont souvent ignorés l’étape PC ; ils comptent davantage de personnes pour qui le stockage dans le Cloud est indispensable ». Ces pays qui ont pour la plupart débutés avec un appareil portable jugent plus utile le Cloud quand la France, par exemple, avait pris l’habitude du stockage interne à la machine et a du mal à changer son mode de consommation.

L’enquête nous apprend également que l’attrait pour le Cloud ne réside pas tant sur le stockage puisqu’un disque dur externe de grande capacité peut fournir le même service et de façon plus sécurisée, mais sur la praticité. En effet, disposer d’un Cloud permet d’éviter le transport du matériel et une éventuelle casse ou perte de ce dernier quand le « Nuage » est accessible en tous lieux et depuis tous appareils connectés.

Si on regarde la typologie des utilisateurs, on s’aperçoit que ce sont les personnes entre 30 et 39 ans qui sont les plus dépendantes du Cloud (37% le juge indispensable alors que seulement 12% ne sont pas d’accord) juste devant les 20-29 ans (35% et 13%). Là où le fossé se creuse c’est lorsque l’on avance dans l’âge, les 50-59 ans sont fortement d’accord à 24% contre 29% en désaccord et c’est encore plus prononcé chez les plus de 60 ans où seuls 19% sont d’accord quand 35% s’y opposent.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »